SlutWalk France

CELA SUFFIT ! NOUS EN AVONS ASSEZ !

Plus de culpabilisation des victimes de viol. Plus d’insultes ou d’insinuations nauséabondes. Nous devons lutter contre le sexisme et les clichés liés au viol ! La honte doit changer de camp ! Non signifie Non !

Le phénomène mondial des SutWalks arrive en France où les groupes se forment pour organiser des marches sur une base solidaire.

Il est urgent d’agir ! Chaque jour, dans notre pays, 206 personnes sont violées, 1 femme sur 6 est ou sera victime de violences sexuelles au cours de sa vie. Les violences conjugales font des ravages : tous les 3 jours, 1 femme meurt sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint et 1 homme tous les 15 jours.

L’égalité entre les genres n’est toujours pas une réalité et les stéréotypes sexistes nous enferment TOUS dans des rôles limités et étouffants.

Voici le texte de notre pétition envoyée au Président de la République.

Nous souhaitons rappeler au Gouvernement ses promesses pour lutter contre le sexisme et prendre de nouvelles mesures pour la prévention, l’éducation, l’accompagnement des victimes et le suivi des criminels sexuels.

Nous en avons assez de vivre dans un système qui minimise l’agression sexuelle, la violence et le harcèlement, légitimant non seulement ces actes violents, mais blâmant aussi, parfois, leurs victimes. Nous condamnons cette société qui enseigne : « Ne soyez pas violé-e » plutôt que « Ne violez pas » !

Chaque année, on dénombre dans notre pays : 198 000 agressions sexuelles dont 75 000 viols, soit 206 personnes victimes de viol par JOUR !
Il est urgent de rappeler que dans 80 % des cas, la victime connait son agresseur. Il fait partie de son cercle familial, professionnel, amical, relationnel…

En France, seulement 10 % des victimes portent plainte et… 2 % des agresseurs sont effectivement condamnés !

Les violences conjugales font également des ravages : tous les 3 jours, 1 femme meurt sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint et un homme tous les 15 jours !

L’égalité entre les genres n’est toujours pas une réalité dans les faits et les stéréotypes sexistes nous enferment TOUS dans des rôles limités et étouffants.

De nombreuses affaires ont illustré l’urgence humanitaire dont il est ici question : à Carpentras, à Créteil, à Bordeaux, à Cachan, à Orléans, à Marseille, à Fontenay-sous-Bois… Partout en France, des personnes sont agressées sexuellement, violées et tuées en toute impunité !

- Où sont les centres d’accueil d’urgence départementaux ?

 - les bracelets électroniques promis ?

- Les téléphones d’urgence remis aux victimes ?

- Les observatoires des violences sexuelles ?

- Les cours d’éducation sexuelle et de prévention afin que les mineurs, qui représentent la grande majorité des victimes, sachent repérer rapidement les gestes déplacés, connaissent leurs droits et les bases de rapports respectueux ?

Il n’existe, aujourd’hui, aucun suivi organisé et homogène des personnes violées sur l’ensemble du territoire. L’Espagne a mis en place des tribunaux spécifiques dédiés aux violences conjugales et sexuelles et a obtenu une baisse significative de ces agressions. Les victimes sont totalement prises en charge dès leur arrivée par le regroupement, en un même lieu, de : policiers spécialisés, médecins légistes, assistantes sociales, juges. En Suède, les centres d’aide aux victimes de viol font un travail d’accompagnement remarquable. Aux Etats-Unis, les Rape Crisis Centers sont ouverts 24h/24… Ne pouvons-nous pas nous en inspirer ?

Trouvez-vous normal que les viols, qui sont des CRIMES sexuels passibles de 15 ans de prison soient requalifiés de simples AGRESSIONS sexuelles et ne soient pas jugés aux Assises mais passent, en grande majorité, au Tribunal Correctionnel ?

Trouvez-vous normal que des procédures durent des années pendant lesquelles les victimes vivent l’enfer ? Pour voir ensuite des CRIMINELS repartir sans peine de prison ferme ?

Nous pensons que :

-          La justice doit se donner les moyens d’appliquer et de renforcer les lois.

-          Les victimes sont malmenées par notre système judiciaire et mal prises en charge.

-          La correctionnalisation du viol est inacceptable et indigne de notre pays.

-          L’ordonnance de protection doit être étendue aux victimes de viol.

-          La durée d’instruction et les délais avant jugement sont trop longs.

-          La vidéo devrait être utilisée dans la prise de déposition de toutes les victimes et les tribunaux équipés pour les visionner.

-          Les violeurs et les agresseurs sont insuffisamment suivis après leur incarcération.

-          L’éducation et la prévention doivent jouer leur rôle dès maintenant afin de stopper les clichés sexistes et les agressions.

Nous vous remercions de l’intérêt que vous porterez à cette pétition et nous tenons à souligner que les discours, aussi sincères soient-ils, ne seront pas suffisants. Nous exigeons des réformes, des MOYENS pour les faire appliquer et des RESULTATS rapidement. Nous comptons sur vous pour engager dès MAINTENANT le changement !


Cliquez ici pour la signer.